Le Magazine de L'afrique

[Le Magazine de L'afrique] Sénégal : L’électricité et l’agriculture priorisées

Microfinance: les ambitions de la faitière des caisses populaires
X
Nouvelle annonce

Le groupe français ENGIE et son partenaire d’investissement Meridiam ont été retenus par la Commission de régulation du secteur de l’électricité (CRSE) sénégalaise comme soumissionnaire privilégié dans un appel d’offres lancé en octobre 2017 pour deux projets solaires photovoltaïques, représentant une puissance totale de 60 MW.

Selon ENGIE, ces deux projets font partie de l’initiative Scaling Solar, menée conjointement au Sénégal par les autorités et la Société financière internationale (SFI), du Groupe Banque mondiale.

Ces projets sont situés à Kahone, dans la région de Kaolack, et à Touba-Kaël, dans la région de Diourbel. ENGIE et Meridiam détiendront 40 % chacun dans la société du projet.

ENGIE a par ailleurs été sélectionné sur le projet de Train express régional (TER) de Dakar, en partenariat avec Thales, pour la conception et la production de l’infrastructure et des systèmes, dont le contrat s’élève à 225 millions d’euros.

Le Fonds souverain d’investissements stratégiques (Fonsis) sénégalais sera actionnaire à hauteur de 20%. La construction et l’exploitation des centrales seront dirigées et exécutées par ENGIE.

« Nous nous attacherons maintenant à finaliser les projets pour livrer la centrale solaire photovoltaïque la plus compétitive », a déclaré Yoven Moorooven, CEO d’ENGIE Afrique)

« Grâce à la réduction des coûts de l’équipement solaire, ce projet particulier aura un impact important sur le développement en augmentant la capacité du Sénégal de générer de l’énergie propre à un prix très concurrentiel », renchérissait Mathieu Peller, COO de Meridiam Afrique.

Au Sénégal, ENGIE participe déjà au projet Senergy, une centrale solaire photovoltaïque de 30 MW à Santhiou Mekhé, et au projet Ten Merina, une centrale solaire photovoltaïque de 29,5 MW dans la région de Thiès, près de Dakar. 

Ces deux projets sont actuellement en exploitation. En 2017, ENGIE a conclu un partenariat avec l’Agence nationale des énergies renouvelables (ANER), qui vise à accélérer le développement de ces énergies au Sénégal.

Le groupe met également en œuvre des solutions d’énergie solaire destinées aux ménages ruraux au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Cameroun. ENGIE a par ailleurs été sélectionné sur le projet de Train express régional (TER) de Dakar, en partenariat avec Thales, pour la conception et la production de l’infrastructure et des systèmes, dont le contrat s’élève à 225 millions d’euros.

 L’agriculture et l’énergie soutenues par la BID

Amadou Ba, ministre de l’Economie, des finances et du plan, a signé deux accords avec la Société islamique pour le financement du commerce international (ITFC).

Le premier accord, d’un montant de 50 millions de dollars, soit 26,7 milliards de F.CFA, est relatif au  financement par la Sonacos de son programme de collecte de graines d’arachide 2017-2018.

Le second accord porte sur une garantie de financement à la Senelec pour un montant de 110,5 millions d’euros, soit 72,5 milliards de F.CFA, en vue d’optimiser la fourniture d’électricité dans le pays, notamment par la sécurisation de l’approvisionnement en produits pétroliers destinés aux centrales thermiques de l’entreprise.

En outre, le Sénégal a été retenu pour un programme pilote dans le cadre de  » l’initiative régionale de la chaîne de valeur riz » initiée par le Groupe de la BID pour un montant de 175 millions $, environ 95 milliards de FCFA, qui concerne 10 pays.

The post Sénégal : L’électricité et l’agriculture priorisées appeared first on Le magazine de l'Afrique.

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok

TAGS: African Business, Afrique de l'Ouest, Agriculture, Banque islamique de développement, BID, Dakar, Électricité, ENGIE, Entreprises et Marchés, Le Magazine de L'afrique, Mercredi 27 juin 2018
[Le Magazine de L'afrique] CPI : La parole est aux Africains*
Fermer