Le Magazine de L'afrique

[Le Magazine de L'afrique] Nicolas Normand : « La France a donné la ville de Kidal aux Ifoghas, les séparatistes touaregs »

Microfinance: les ambitions de la faitière des caisses populaires
X
Nouvelle annonce

Nicolas Normand, l’ancien ambassadeur de France au Mali, est sévère à tort ou à raison avec Paris. Pour lui, la France a ajouté un désordre au désordre existant déjà au Mali avec l’Opération Serval.

Par Serges David  

A la question de savoir « pourquoi dites-vous que la France a manqué l’occasion, en 2013, de neutraliser, de désarmer tous les groupes armés du nord du Mali ? Pourquoi dites-vous qu’elle a ajouté du désordre au désordre ? », Nicolas Normand, l’ancien ambassadeur de France au Mali, répondant au journaliste de RFI, a été on ne peut plus critique, rompant ainsi avec le langage diplomatique.

« Ce groupe, on est allé le chercher et on lui a donné la ville de Kidal. Et ensuite, ultérieurement, il y a eu les accords d’Alger, qui mettent sur une sorte de piédestal ces séparatistes, à égalité en quelque sorte avec l’Etat. Cela, c’est une erreur importante« , dixit Nicolas Normand 

«Sur le principe, l’opération Serval de janvier 2013 était une excellente opération. C’est-à-dire qu’il fallait empêcher les différents groupes jihadistes réunis de déferler vers le Sud et éventuellement vers Bamako. Le problème, c’est que la France a cru ensuite distinguer des bons et des mauvais groupes armés ».

Le décor ainsi planté Normand enfonce le clou : « Certains étaient perçus comme politiques et d’autres étaient perçus comme terroristes. Et l’armée française est allée rechercher ce groupe – c’était le MNLA à l’époque – ces séparatistes touaregs, d’une tribu particulière qui était minoritaire au sein même des Touaregs, les Ifoghas. Ce groupe, on est allé le chercher et on lui a donné la ville de Kidal. Et ensuite, ultérieurement, il y a eu les accords d’Alger, qui mettent sur une sorte de piédestal ces séparatistes, à égalité en quelque sorte avec l’Etat. Cela, c’est une erreur importante ». Dont acte.

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok

TAGS: Bamako, France, Ifoghas, Kidal, La phrase du jour, Le Magazine de L'afrique, MALI, Nicolas Normand, Opération Serval
[Le Magazine de L'afrique] Bâtir une Afrique en bonne santé et prospère
Fermer