Le Magazine de L'afrique

[Le Magazine de L'afrique] Le Club des banques a 30 ans

Microfinance: les ambitions de la faitière des caisses populaires

Lomé a accueilli, les 7 et 8 février, la 30e édition des journées du Club de banques et établissements de crédit d’Afrique. L’occasion de faire le point sur l’évolution des réglementations et de réfléchir  l’avenir de la profession face aux nouvelles technologies.

Par Dhafer Saïdane

La 30e édition des journées du Club des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique, les 7 et 8 février 2019, a été l’occasion de fêter aussi son 30e anniversaire. Le thème retenu cette année était « Évolutions réglementaires

et impacts sur l’activité et la gestion des banques en Afrique ». Les précédentes journées de Dakar s’étaient achevées sur une résolution qui faisait de 2019 un retour du Club à ses racines.

C’est donc au Togo que les membres et sympathisants du Club se sont retrouvés en nombre, parce que c’est à Lomé que le Club vit le jour, à l’initiative de banquiers africains, soucieux de contribuer par la réflexion et par l’action, à l’insertion de la banque africaine dans le concert des banques du monde.

Les experts invitent les banques africaines à s’adapter, sur un marché qui sera de plus en plus concurrentiel, afin de se donner les moyens de résister à la compétition ouverte par les innovations.

Alain Le Noir est parmi les personnalités à l’origine de cette initiative ; celle de la création du Club remonte à un séminaire pour directeurs généraux de banques africaines, organisé en 1989 dans un hôtel à Paris.

Parmi ses membres et fondateurs, plusieurs nous ont quittés. D’autres sont encore parmi nous, au rang desquels Kossi Paass, Paul Derreumaux, ainsi qu’Alain Le Noir, qui n’a manqué aucune rencontre. Lomé 2019 aura été un moment

fort dans la vie du Club des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique .

Une banque en mutation

Un survol rétrospectif de trente années d’évolutions réglementaires et institutionnelles dont le Club a été un témoin actif a été réalisé par Patrick Mestrallet, Kossi Paass, Amadou Kané, Lala Moulaye, avec Idrissa Nassa, en sa double qualité de président, mais aussi de témoin.

L’historique du Club, les évolutions réglementaires, les souvenirs, récits, et commentaires, ont fait de cette session évoquant le chemin accompli, les difficultés et les succès, une excellente introduction au programme de la journée. La nouvelle gouvernance bancaire en Afrique, a figuré parmi les thèmes majeurs abordés.

Cette session a insisté sur les changements dans la gouvernance des banques, et les fonctions clé de contrôle de la banque, sur le nouveau rôle des organes de gouvernance et sur les aspects juridiques de l’évolution de la réglementation sur l’activité et la gestion des banques, avec comme sous-thème la réglementation bancaire de l’OHADA.

Concernant la mutation de la banque, des intervenants ont observé que la digitalisation serait la voix inéluctable pour le nouveau modèle bancaire en Afrique.

D’autres experts ont invité les banques africaines à s’adapter, sur un marché qui sera de plus en plus concurrentiel, pour se donner les moyens de résister à la compétition ouverte par les innovations. D’autres aspects ont porté sur la réglementation prudentielle et la maîtrise des risques. L’idée étant de conformer la zone aux meilleurs standards, avec toutefois des approches qui intègrent les réalités locales.

Des sessions ont mis en évidence le rôle très important des fonds de garantie dans le financement de l’économie, considéré du point de vue du comité de Bâle, sans oublier la partie division des risques.

En sus, d’autres aspects plus en relation avec le futur modèle de banque africain, ont été abordés. Parmi les questions posées, figure « La Blockchain peut-elle remplacer l’intermédiation financière ? ».

Ou encore « Quelles fonctions de la banque peuvent être réalisées par la Blockchain ? » Autant de questions qui ont suggéré l’idée d’une future rencontre sur le thème pour un approfondissement profitable à tous.

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

Télécharger l'Appli

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok