La Nation

[La Nation] Liquidation de Bénin Télécoms Infrastructures et privatisation de Bénin Télécoms Services : Aurélie Adam Soulé Zoumarou convainc les députés

X
Nouvelle annonce
Liquidation de Bénin Télécoms Infrastructures et privatisation de Bénin Télécoms Services : Aurélie Adam Soulé Zoumarou convainc les députés

La décision de liquidation de Bénin Télécoms, Libercom Sa et de privatisation de Bénin Télécoms services est revenue sur le tapis hier à l’Assemblée nationale. C’est à la faveur d’une question d’actualité initiée par le député Nouhoum Bida Youssoufou qui voulait avoir des éclaircissements sur cette réforme. Lesquels éclaircissements ont été apportés à la plénière par le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou.

D’entrée, le ministre a expliqué la situation économique des sociétés Bénin Télécoms infrastructures Sa (Bti), Bénin Télécoms services (Bts) et Libercom Sa, caractérisée par leur incapacité à faire face aux lourds investissements nécessaires pour l’atteinte des objectifs à eux assignés et surtout un haut niveau d’endettement. Les sociétés Bti et Libercom Sa ont enregistré des résultats successifs déficitaires et des ratios de gestion non reluisants sur plusieurs exercices. C’est donc pour renverser la tendance que le gouvernement a décidé de poursuivre la mise en œuvre du vaste programme de privatisation et de restructuration de ces entreprises publiques amorcées par le régime précédent, a expliqué le ministre Aurelie Adam Soulé Zoumarou. Ainsi, il a été décidé de procéder à la dissolution anticipée de Libercom Sa et de Bénin Télécoms infrastructures avec le transfert des actifs sains vers une société de patrimoine public et au transfert des infrastructures de téléphonie fixe de Bénin Télécoms services vers la société de patrimoine public. Aussi, le gouvernement a-t-il opté pour la sélection d’un partenaire pour la gestion commerciale et la maintenance des équipements transférés à la société de patrimoine public et le choix d’un partenaire pour une gestion de type privé de Bénin Télécoms services.
Le ministre a signalé que ces réformes s’inscrivent dans la vision du gouvernement visant à transformer le Bénin en une plateforme des services numériques de l’Afrique de l’Ouest pour l’accélération de la croissance et l’inclusion sociale à l’horizon 2021. C’est dans ce cadre qu’il sera procédé, annonce Aurélie Adam Soulé Zoumarou, à la réforme du cadre législatif et institutionnel et à la restructuration du paysage des opérateurs. Ce qui permettra de révolutionner le secteur. C’est ce qui justifie l’investissement du gouvernement dans le Projet de développement des infrastructures des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication (Pdi2t), souligne le ministre.
Les réformes en cours dans le secteur permettront à l’Etat d’assurer une meilleure rentabilité et une meilleure gouvernance à travers un contrat de performance avec le futur opérateur privé qui sera retenu pour gérer le secteur.
Le député Bida Nouhoum Youssoufou, auteur de la question, a félicité le ministre pour toutes ces explications. Car, selon lui, le gouvernement est sur la bonne voie avec ces réformes qui sont prometteuses pour l’avenir du secteur des télécommunications et des Tics. Toutefois, il recommande au gouvernement de vite mettre en place la nouvelle société de patrimoine public et de faire tout possible pour sauvegarder les emplois et les acquis sociaux des travailleurs.

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok

TAGS: ACTUALITES
[La Nation] Protection des ressortissants béninois à l’étranger: Les ministres Djogbénou et Agbénonci rassurent
Fermer