La Nation

[La Nation] Financement du Programme d’actions du gouvernement: Déjà 3929,5 milliards F Cfa mobilisés

Financement du Programme d’actions du gouvernement: Déjà 3929,5 milliards F Cfa mobilisés
Financement du Programme d’actions du gouvernement: Déjà 3929,5 milliards F Cfa mobilisés

Des membres du gouvernement étaient hier, face aux Partenaires techniques et financiers (Ptf), pour faire le point de la mise en œuvre du Programme d’actions du gouvernement (Pag), notamment en ce qui concerne la mobilisation financière et la mise en œuvre des réformes. De part et d’autre, on pouvait noter la satisfaction, sans oublier que du côté des Ptf, l’engagement et la détermination du gouvernement ont été maintes fois mis en exergue.

Si les partenaires techniques et financiers (Ptf) qui soutiennent l’action publique au Bénin ont, par le biais du chef de file, le représentant résident du Système des Nations Unies au Bénin, Siaka Coulibaly, décerné un satisfécit au gouvernement quant aux diligences faites concernant le Pag, c’est pour plusieurs raisons. Mais la plus importante reste, sans aucun doute, le niveau de mobilisation des ressources pour financer les projets et programmes du Pag. A ce niveau, les indicateurs sont plutôt appréciables, si l’on s’en tient aux chiffres annoncés par le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement Abdoulaye Bio Tchané, président du Comité de mobilisation des ressources au profit du Programme.
« Nous pouvons retenir qu’au 31 décembre 2018, nous sommes parvenus à la mobilisation de 3929,5 milliards F Cfa, soit 111 % du financement public attendu pour la mise en œuvre du Pag. Par rapport au montant global du Pag (9039 milliards F Cfa), cette mobilisation de ressources représente 43,5 %. Il s’agit essentiellement de l’agrégation des données relatives aux ressources traditionnelles dont nous avons bénéficié auprès de vos différentes institutions, des ressources provenant du marché financier sous-régional et international et des ressources domestiques »,
a déclaré, à la satisfaction de tous, le ministre d’Etat. Par source de financement, poursuit-il, « les ressources mobilisées se décomposent en 40,2 % pour les prêts, 14,5 % pour les dons, 26,8% des fonds levés sur le marché financier et 18,5 % d’autofinancement (Budget national) ». Toute cette mobilisation n’a pu être possible sans un apport subséquent des Ptf à l’endroit de qui, le ministre d’Etat n’a pas manqué de dire la reconnaissance du gouvernement et de son chef, le président Patrice Talon. Mieux, le gouvernement compte davantage sur eux pour le financement « d’un programme spécial Odd » sur lequel, dans les prochaines semaines auront lieu des tables rondes sectorielles.

Confiance et assurance

La réunion ministérielle qui permet aux Ptf d’échanger avec des membres du gouvernement béninois fait suite à un atelier technique qui a mobilisé les cadres des deux parties pour faire le point de l’avancement des réformes, projets et programmes du Pag, depuis la dernière rencontre tenue le 19 septembre 2018. L’évolution des réformes, la mobilisation des ressources et les attentes des ambassadeurs et autres représentants de missions diplomatiques étaient au cœur de cet atelier qui a permis de faire, à en croire Johannes Dagnon, rapporteur du Comité de mobilisation des ressources au profit du Pag, un focus sur certains projets phares. « Vous faites beaucoup pour nous, mais nous attendons encore beaucoup de vous », expose-t-il ensuite aux Ptf. Par le biais de leur chef de file, Siaka Coulibaly, ils apprécient l’engagement des membres dudit comité et surtout la qualité du dialogue autour du Pag. Pour lui en effet, 2019 se présente comme une année charnière dans l’agenda de développement économique du Bénin ; 2018 ayant consacré l’accélération des réformes avec celle des résultats opérationnels du Pag. « Les Ptf saluent les efforts du gouvernement pour le projet Arch (Assurance pour le renforcement du capital humain)… et sont disposés à accompagner ce programme qui fonde l’espoir des populations », s’est-il aussi engagé.
Avant d’exposer les préoccupations des équipes techniques mises en place par ces partenaires pour appuyer les efforts du gouvernement, Siaka Coulibaly a, une fois encore, reconnu l’engagement et la détermination du gouvernement et l’encourage, dans le cadre du processus électoral en cours et des prochaines élections à « consolider la démocratie et l’Etat de droit ». A l’issue de cette séance dont les travaux se sont poursuivis à huis-clos et en présence des ministres des Affaires étrangères et de l’Enseignement secondaire, les deux parties conviennent d’ores et déjà de se retrouver à court terme pour une séance spécifique portant sur les réformes du gouvernement.

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

Télécharger l'Appli

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok