La Nation

[La Nation] Délégation de la gestion du Port de Cotonou à la société belge Pai: Les clarifications du ministre Cyr Koty

X
Nouvelle annonce
l'intérieur du port autonome de cotonou

Le ministre des Infrastructures et des Transports, Cyr Koty, était aussi face aux députés, ce jeudi 12 avril, pour apporter des éléments de réponses à deux questions d’actualité relatives à la gestion du Port autonome de Cotonou (Pac) confiée à la société belge Pai et au contrat qui lie celle-ci à l’Etat béninois. Les deux questions ont été posées par le député Nourénou Atchadé.

Le ministre Cyr Koty explique que l’Etat béninois a fait cette option pour permettre à la société belge de mettre tout son savoir-faire et toute son expertise en jeu afin d'améliorer la gestion et les prestations du Port autonome de Cotonou, de manière à accroître sa rentabilité. Cette option participe de la vision du gouvernement de faire du port de Cotonou un véritable outil de développement économique et social et tous les bénéfices qui en découleraient resteront au profit de l’Etat béninois, fait savoir le ministre.
L’objectif stratégique, ajoute-t-il, est de faire du port de Cotonou un port très performant grâce notamment à la mise à niveau de ses infrastructures qui, à terme, permettront de soutenir durablement la croissance économique nationale à travers le développement des exportations. Cette mesure est l’aboutissement d’une réforme structurelle et organisationnelle réalisée par le gouvernement.
A ce titre, le contrat entre le mandataire Pai et l’Etat béninois, représenté par le ministère des Infrastructures et des Transports et le Pac est un contrat de services. Il est établi conformément à la législation en vigueur au Bénin et ne viole aucun accord international auquel est partie le Bénin, insiste Cyr Koty.
Selon lui, le mandataire assure essentiellement deux rôles : gérer la société au regard de ses expériences et de son expertise pour en accroître les performances et ensuite jouer le rôle d’assistance-conseil à l’Autorité portuaire pour ce qui concerne les activités régaliennes, précise le ministre. En d’autres termes, la société Pai assure les fonctions de directeur général et rend compte à l’Etat béninois à travers le Conseil d’administration.
Le ministre des Infrastructures et des Transports clarifie que l’actionnaire unique du Pac reste et demeure l’Etat béninois, le décideur final. Ce dernier continue de détenir son droit de regard sur la gestion du port à travers le Conseil d’administration dont il nomme les principaux membres, renseigne Cyr Koty qui rassure, par ailleurs, par rapport à la sauvegarde des emplois des travailleurs du Port autonome de Cotonou.
« En ce qui concerne les aspects sociaux liés à l’exécution du contrat avec Pai, il convient d’indiquer qu’il n’aura pas d’incidence sur la convention collective de travail portant règlement général et statuts du personnel du Port autonome de Cotonou de mars 2016. Toutes les clauses de ladite convention seront respectées », assure le ministre.
Réagissant après la réponse de Cyr Koty, le député Nourénou Atchadé persiste et signe que l’attribution du port à la société Pai qui serait faite sur la base d’un contrat gré à gré viole les textes de la République. Il trouve cette opération « impertinente » d’autant que le port de Cotonou ferait partie de l’une des rares sociétés d’Etat en bonne santé financière avec plus de 6 milliards F Cfa en compte et un excédent d’exploitation de 17 milliards F Cfa. Nourénou Atchadé estime déshonorant pour le Bénin ce contrat de prestation où la plupart des postes clés du port de Cotonou sont gardés par des étrangers.
Le député de l’opposition recommande la mise sur pied d’une commission d’enquête parlementaire pour tirer au clair tous les dessous de ce contrat.

  • Benin
  • Informations
  • port de Cotonou
  • société belge Pai
  • ministre Cyr Koty

    Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

    La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok

    TAGS: ACTUALITES
    [La Nation] Rachat de la dette bancaire intérieure de l’Etat: Bio Tchané clarifie aux députés le bien-fondé de l’opération
    Fermer