La Nation

[La Nation] Affaire présumée bastonnade du député Atao: Nourénou Atchadé réclame des clarifications du gouvernement

X
Nouvelle annonce
Affaire présumée bastonnade du député Atao: Nourénou Atchadé réclame des clarifications du gouvernement

Le député Nourénou Atchadé a déposé, ce mercredi 2 mai, une question d’actualité au gouvernement au sujet de l’affaire de bastonnade présumée, vendredi 27 avril dernier, de son collègue Taofick Mohamed Hinnouho alias Atao par des éléments de la Police républicaine, au Palais de justice de Cotonou au moment où ce dernier allait se présenter au juge des libertés et de la détention dans le cadre de la procédure du dossier de trafic de faux médicaments.

Il interpelle le gouvernement pour à faire la lumière sur ce dossier. Le député de la 14e circonscription électorale est revenu, dans sa question d’actualité, sur les faits tels qu’ils lui ont été rapportés. Selon lui, le député Taofick Mohamed Hinnouho se serait rendu de lui-même, la matinée du vendredi 27 avril, dans le premier cabinet d’instruction du Tribunal de première instance de première classe de Cotonou. Il a été référé ensuite vers le juge des libertés et de la détention qui n’était pas présent. Il serait revenu au tribunal dans l’après-midi pour rencontrer ce dernier. Mais le député Atao aurait été pris à partie par des éléments de la Police judiciaire qui ont tenté de l’arrêter. Il aurait été « tabassé et molesté ainsi que son avocat ». Le député Nourénou Atchadé trouve ces faits, tels qu’ils lui ont été rapportés, inquiétants. Ainsi, conformément, aux dispositions de l’article 110 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale, il invite le gouvernement à clarifier cette affaire. Le député de l’Opposition voudrait savoir si la Police a oui ou non tabassé Taofick Mohamed Hinnouho dans les locaux du Palais de justice de Cotonou. Sinon pour quelles raisons le procureur de la République a sollicité les services du Samu pour référer d’urgence le député vers le Centre national hospitalier universitaire (Cnhu) de Cotonou ? Le député Nourénou Atchadé voudrait, par ailleurs savoir non seulement les mesures, prises par le gouvernement depuis la survenance de cette affaire pour décourager à jamais ce comportement mais aussi si le procureur de la République a requis les dispositions nécessaires avant de divulguer sur la place publique l’état clinique de Taofic Mohamed Hinnouho.

Le président de l’Assemblée nationale préoccupé

Le président du Parlement n’est pas resté les bras croisés par rapport à la situation du député Taofick Mohamed Hinnouho. Me Adrien Houngbédji, dès qu’il aurait été informé de l’affaire, aurait instruit le professeur Sémyou Latoundji, médecin de l’Assemblée nationale à se rendre au Centre national hospitalier universitaire Hubert Koutoukou Maga de Cotonou (Cnhu-Hkm) pour s’enquérir de l’état de santé du député sur qui aurait été exercé des violences. Le témoignage a été fait par le secrétaire général administratif de l’Assemblée nationale, Thomas Dassi, à travers un communiqué qu’il a rendu public ce mercredi 2 mai. Selon ledit communiqué qui renseigne sur le point fait par le médecin de l’Assemblée nationale à Me Adrien Houngbédji, l’état de santé du député Atao serait satisfaisant. Du moins, à la lumière des échanges que le médecin Sèmyou Latoundji a eus avec le chef du service des Urgences du Cnhu-Hkm. « Les bilans clinique, radiologique et cardiologique réalisés chez le patient n’ont révélé aucun traumatisme externe ni interne », informe le communiqué. Le député Taofick Mohamed Hinnouho serait actuellement au service de psychiatrie où il a été transféré pour subir des examens psychologiques et psychiatriques. Le médecin de l’Assemblée nationale assure avoir rencontré aussi le chef service de psychiatrie, le professeur Houngbè Ezin pour une meilleure prise en charge clinique et thérapeutique du député de la 15e circonscription électorale n

Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok

TAGS: ACTUALITES
[La Nation] Sanctions pour détournements des fonds publics: 27 agents des forces de sécurité radiés
Fermer