Eco d'Afrik

[Eco d'Afrik] Selon Ovum, 2019 est l’année d’accélération du haut débit, de la digitalisation et des nouveaux services en Afrique

Paiement digitalisé : Jumia Travel choisit Edenred pour les transactions de son réseau hôtelier
X
Nouvelle annonce

Selon la société de conseil et de recherche technologique Ovum, 2019 sera une année charnière pour le développement du marché de la data en Afrique. La compagnie indique qu’au cours de cette nouvelle année qui s’annonce riche en investissements pour la plupart des entreprises télécoms, l’intérêt pour le haut débit, la digitalisation et les nouveaux services data va s’accélérer sur le continent jusqu’en 2023.

Avec un transfert d’intérêt des consommateurs de la voix vers l’internet, il est attendu un développement des réseaux mobiles 3G et LTE. Le nombre d’abonnements 3G sur le continent passera de 456,6 millions à fin 2018 à 697,6 millions en 2023. Les abonnements LTE augmenteront plus rapidement que les abonnements 3G en Afrique, passant de 50,5 millions à fin 2018 à 271,6 millions à fin 2023. Pour ce qui est de la  5G, Ovum estime que la technologie sera lancée en Afrique, d’ici 2021, mais que le nombre d’abonnements sur le continent sera limité, n’atteignant 5,9 millions qu’à la fin de 2023.

Pour ce qui est de la digitalisation, Ovum considère que 2019 va booster le développement de nouveaux produits numériques dans le segment des services financiers, au-delà des paiements. L’assurance et les services bancaires classiques tels que les dépôts et les prêts vont se multiplier. Le numérique va également prendre une plus grande place dans l’éducation, l’agriculture et les soins de santé. L’amélioration de l’accès des populations à la connectivité haut débit, Ovum indique qu’elle va susciter  une plus grande utilisation des médias numériques (réseaux sociaux, télévision, musique…).

Enfin, pour ce qui est des nouveaux services que portera l’amélioration de la connectivité data dès 2019, figurent l’internet des objets, les villes intelligentes,  les technologies d’analytique, d’automatisation et de virtualisation, les centres de données, les services cloud et les services de cybersécurité.

agenceecofin

SUR LE MÊME SUJET

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok

TAGS: 3G, digitalisation, Eco d'Afrik, ovum, technologie, Télécom, TIC
[Eco d'Afrik] Le Ghana ambitionne de transformer localement 50% de sa production de cacao
Fermer