Eco d'Afrik

[Eco d'Afrik] Forbes : Quatre compagnies africaines dans le Top 500 des meilleurs employeurs du monde

Paiement digitalisé : Jumia Travel choisit Edenred pour les transactions de son réseau hôtelier
X
Nouvelle annonce

Quatre compagnies africaines figurent dans le classement des 500 meilleurs employeurs du monde publié par le magazine américain Forbes.

L’opérateur kényan Safaricom décroche la première place africaine (67e mondial) dans ce classement hautement sélectif. Fondée en 1993 cette entreprise est basée à Nairobi et fournit des services et solutions de télécommunication mobile.

D’après Forbes, elle est connue pour M-Pesa, une plateforme révolutionnaire de paiement mobile. Lancée en 2007, celle-ci dessert aujourd’hui plus de 30 millions de clients dans dix pays selon Forbes.

À la 224e position, l’on retrouve le groupe sud-africain du multimédia Naspers. Fondé en 1915, le groupe est aujourd’hui un géant international du secteur du multimédia par sa présence dans plus de 120 pays.

Deux autres sociétés sud-africaines complètent ce classement des 4 meilleurs employeurs : il s’agit de First Rand (432e) et Sanlam (457e). La première est un groupe bancaire situé à Johannesbourg. La seconde est un assureur et groupe de services financiers basé au Cap.

Dans le cadre de cette étude, 430.000 personnes venues de 60 pays ont rempli un formulaire au sujet de la compagnie au sein de laquelle elles évoluent. La première marche du podium revient quant à elle à la holding américaine Alphabet qui gère le géant Google. Viennent ensuite Microsoft, Apple, Walt Disney et Amazon.com.

ilboursa.com

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok

TAGS: Développement, Eco d'Afrik
[Eco d'Afrik] Guinée : Rio Tinto annule l’accord de vente de 1,3 milliard $ conclu avec Chinalco à Simandou
Fermer