Eco d'Afrik

[Eco d'Afrik] Bourse de Paris : Enfin du concret

Paiement digitalisé : Jumia Travel choisit Edenred pour les transactions de son réseau hôtelier
X
Nouvelle annonce

Les indices boursiers mondiaux ont globalement poursuivi leur progression hier, à l’exception du Nasdaq, lesté par une baisse marquée des éditeurs de jeux vidéo, à cause d’une actualité adverse en Chine. A Paris, le CAC 40 a échoué à quelques points du cap symbolique des 5200 points. L’ambiance est toujours optimiste ce matin, après le compte rendu de la dernière réunion de la Fed et de nouvelles rumeurs sur une évolution positive des discussions commerciales sino-américaines.

Commençons par la banque centrale américaine. Le compte rendu du dernier comité de politique monétaire montre que la Fed reste prudente et somme toute assez partagée sur la nécessité de poursuivre la remontée des taux. Au jeu des pronostics, les investisseurs estiment toutefois qu’il y a de grandes chances pour qu’un statu quo s’installe en 2019. Les banquiers centraux américains semblent en outre majoritaires sur l’idée d’interrompre l’ajustement baissier du bilan dans le courant de l’année. Rien de neuf sous le soleil.

Sur le front commercial, Donald Trump maintient la pression sur l’Union européenne pour qu’un accord bilatéral intervienne dans l’automobile. Il agite toujours la menace de barrières à l’import. En revanche, les signaux sont positifs avec la Chine. Des rumeurs convergentes, émanant notamment de Bloomberg et de Reuters, laissent penser que les négociateurs ont atteint des accords de principes dans plusieurs domaines. Pour faciliter la progression, des protocoles d’accords sectoriels seraient en cours de rédaction. La somme de ces protocoles servira de base à l’accord global. Il y a peu de chances pour qu’un compromis général soit trouvé d’ici vendredi, mais les progrès paraissent suffisants pour décaler la date-butoir fixée par les américains au-delà du 1er mars. Donald Trump pourrait rencontrer le chef des négociateurs chinois vendredi à Washington en signe de bonne volonté, comme l’avait fait son homologue Xi Jinping avec la délégation américaine à Pékin la semaine précédente.

Les marchés asiatiques sont en hausse modeste ce matin, hormis en Chine où la progression est plus marquée. Les indicateurs avancés pointent vers le haut aux Etats-Unis et en Europe. Le CAC40 est proche des 5200 points à l’ouverture.

Les temps forts économiques du jour

Il y aura beaucoup d’indicateurs macro-économiques au cours de la séance. En Europe, les chiffres définitifs de l’inflation de janvier sont attendus en Allemagne (8h00) et en France (8h45). Suivront les indicateurs PMI flash du mois de février pour la France, l’Allemagne et la zone euro notamment (de 9h15 à 10h00). A 13h30, la Banque centrale européenne publiera les minutes de sa dernière réunion. Aux États-Unis, entre 14h30 et 17h00, s’étaleront les commandes de biens durables, l’indice manufacturier de la Fed de Philadelphie, les inscriptions hebdomadaires au chômage, les indices PMI flash, l’indicateur avancé du Conference Board, les chiffres mensuels de l’immobilier ancien et les stocks pétroliers hebdomadaires.

L’euro est remonté à 1,13494 USD. L’once d’or est stable à 1340 USD. Le baril de Brent reprend 0,2% à 67,20 USD, tandis que le WTI se négocie 57,38 USD. Le rendement de l’obligation d’État américaine atteint 2,664% à 10 ans. Le Bitcoin est légèrement baissier à 3940 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Applus Services : Berenberg reste acheteur avec un objectif de cours abaissé de 14,50 à 12,80 EUR.
  • Aryzta : UBS réduit de 1,40 à 1,26 CHF son objectif en restant neutre.
  • BBGI : Jefferies passe d’acheter à conserver avec un objectif de cours inchangé de 165 GBp.
  • Bureau Veritas : Berenberg reste à conserver avec un objectif de cours abaissé de 22 à 20 EUR.
  • Daetwyler : UBS reste acheteur mais avec un objectif réduit de 202 à 183 CHF.
  • ElringKlinger : Oddo BHF passe d’alléger à neutre malgré un objectif de cours réduit de 5 à 4,50 EUR.
  • Eurofins : Berenberg reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 470 à 475 EUR.
  • Intertek : Berenberg passe d’acheter à conserver avec un objectif de cours réduit de 5500 à 4800 GBp.
  • J Sainsbury : Barclays abaisse de surpondérer à pondération en ligne avec un objectif de cours réduit de 340 à 250 GBp.
  • Kering : Jefferies reste acheteur avec un objectif de cours relevé de 490 à 535 EUR.
  • M6 : J.P. Morgan reste neutre mais relève de 16,50 à 17 EUR son objectif.
  • Panalpina : Citigroup reprend le suivi à l’achat en visant 165 CHF.
  • Scor : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 37 à 38,50 EUR.
  • SGS : Berenberg reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 2600 à 2350 CHF.
  • Swedish Match : AlphaValue reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 514 à 550 SEK.
L’actualité des sociétésAprès la cyberattaque violente qui l’a ciblé, Altran voit le bout du tunnel sans que les données de ses clients n’aient été affectées. La perspective d’évolution de la notation crédit BBB de Renault passe de stable à négative chez Standard & Poor’s, qui craint le contexte automobile actuel. Wendel va vendre 15% d’Allied Universal et récupérera 308 millions d’euros. Le contrat de mobilier urbain de JCDecaux à Bilbao est étendu pour 15 ans. Fnac DartyTechnipFMCWorldlineErametVallourecNeoenAxwayMicrowave VisionXilamNextediaCBo TerritoriaCovivioPCASTheradiag ont publié leurs comptes.

Johnson & Johnson visée par des enquêtes officielles d’agences américaines dans le dossier de l’amiante dans le talc. Plusieurs géants comme Nestlé et McDonald’s suspendent leurs publicités YouTube après la découverte de vidéos d’exploitation sexuelle de mineurs. Des rumeurs d’affaire de blanchiment pèsent sur l’action Swedbank. Rockwell Automation et Schlumberger créent Sensia, coentreprise qui devient le premier fournisseur entièrement intégré de solutions d’automatisation destinées à l’industrie pétrolière et gazière. Samsung lance un Smartphone 5G à 2000 USD. UBS va faire appel de la sanction de l’Etat français, une procédure qui durera longtemps. SK Hynix prévoit d’investir 107 milliards de dollars dans quatre fabs après 2022. Standard Charteredva provisionner 691 millions de livres pour couvrir les amendes redoutées dans le cadre des enquêtes réglementaires en cours aux États-Unis et au Royaume-Uni. Lenovo en forme en bourse après ses résultats. Le groupe de paiement italien SIA vise une entrée en bourse, tandis que l’américain Lyft prévoirait une IPO en mars. En Chine, le port de Dalian interdit le charbon australien et institue des quotas.

zonebourse

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok

TAGS: bourse
L’excès de confiance
Fermer