Actu Bénin

[Actu Bénin] Conseil des ministres:3100 retraités retrouvent leurs pensions

Cop24:Les négociations sur le climat avancent difficilement
X
Nouvelle annonce

Le Conseil des ministres réuni mercredi 11 septembre 2019 a pris des mesures d’accompagnement au profit des agents contractuels de l’Etat admis à la retraite en application de l’article 2 de la loi n°2015-19 du 15 novembre 2016, modifiant et complétant la loi n°86-014 du 26 septembre 1986 portant code des pensions civiles et militaires en retraite. Près de 3 milliards seront ainsi débloqués pour garantir une retraite convenable à 3100 agents défavorisés par l’ancienne  loi.

C’est un grand coup social que le gouvernement vient de frapper. Pour pallier les incidences de la loi 2015-19 du 15/11/2016, la retraite de 3100 agents contractuels   vient d’être revalorisée. C’est un acte qui traduit dans les faits la solidarité nationale envers des catégories vulnérables. Ainsi, les personnes concernées  pourront bénéficier d’une pension de retraite pour ne pas être exposées à la précarité. Par ailleurs, les implications de cette loi ont introduit des modifications dans la carrière de 41.117 agents et a ainsi contraint, pour la période du 1er janvier 2017 au 1er octobre 2019, un effectif de 1050 agents à cesser leurs activités professionnelles avant la limite des 60 ans. Sur ces 1050 agents, seulement 545 pourront prétendre à une pension de retraite proportionnelle alors que 505 ne pourront bénéficier que d’une allocation de vieillesse, faute d’avoir totalisé un minimum de 15 ans de service quel que soit le régime de retraite considéré. Le Conseil a décidé de la prise en charge par l’Etat, du versement de leurs cotisations sociales au titre de la période qu’elles passeront hors de l’administration jusqu’à l’âge de 60 ans pour chacune d’elles.  Aussi, les projections à l’horizon 2030 donnent-elles  un effectif de 3100 agents dont 2441 qui pourront bénéficier d’une pension de retraite proportionnelle,  tandis que 659 autres recevront une allocation de vieillesse. Ce faisant, le gouvernement assume ses responsabilités en adoptant des mesures d’accompagnement et  fait une lecture intelligente des incidences de cette loi. A travers ces mesures d’accompagnement, c’est  la concrétisation pour les concernés de la devise de notre pays : fraternité, justice et travail On ne peut que saluer la  gouvernance du président Patrice Talon  qui mesure  à l’avance l’impact de ses décisions sur la vie de ses concitoyens, et fait des projections pour mieux prendre en compte le sort de chaque fils de ce pays.  A travers cette loi, les agents en question seront affiliés au Fonds national des Retraites du Bénin : 60 ans pour les agents de la catégorie A, 58 ans pour ceux de la catégorie B, et 55 ans pour le personnel des catégories C et D comme âge d’admission à la retraite. Pour rappel, cette loi avait été votée sous l’ancien régime qui, curieusement, ne l’avait plus promulguée, ce qui a conduit la Cour constitutionnelle, conformément à ses prérogatives, à la déclarer exécutoire en novembre 2016.

 

Jean-Paul Mahugnon

 

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok

TAGS: Actu Bénin, International
[Actu Bénin] Justice constitutionnelle:Les décisions de la Cour de Djogbénou en cours d’évaluation
Fermer