Actu Bénin

[Actu Bénin] Certificat d’études primaires session de juin 2019:219241 apprenants à l’assaut du Cep

Cop24:Les négociations sur le climat avancent difficilement
X
Nouvelle annonce

Les apprenants en quête de leur premier diplôme scolaire affrontent depuis le mardi 11 juin 2019, les épreuves du Certificat d’études primaires session de juin 2019. Le lancement officiel de cet examen a été fait par le ministre de l’Enseignement maternel et primaire, Karimou Salimane, au centre d’examen de l’école primaire de Tchanhoun-Cossi dans la commune de Matéri. Au total 219241 candidats composent dans 764 centres.

11 703 candidats testent leurs connaissances dans l’Atacora

L’examen du Certificat d’études primaires (Cep) session de 2019 se déroule depuis hier mardi 11 juin 2019 avec 11 703 candidats inscrits dans le département de l’Atacora. C’est dans ce département du nord Bénin plus précisément à Tchanhoun-Cossi dans la Commune de Matéri que le ministre des Enseignements maternel et primaire, Karimou Salimane a officiellement lancé les épreuves écrites, orales et sportives du Cep. Dans le département de l’Atacora, 11 703 candidats dont 5 147 filles et 6 556 garçons sont inscrits et repartis dans 51 centres d’examen et 343 salles de composition. Un effectif de  54 chefs centres et 686 surveillants de salles ont la lourde charge d’assurer le bon déroulement de l’examen. La Commune de Natitingou compte 2 412 candidats dont 1170 filles et 1242 garçons inscrits pour occuper les 71 salles de composition retenues dans 6 centres d’examen. Ils composent sous la surveillance de 142 enseignants et 8 chefs centres. A Matéri, 1 790 candidats dont 737 filles et 1053 garçons sont inscrits. Le centre d’examen du complexe scolaire de Tchanhoun-Cossi, les candidats inscrits sont au nombre de 134 dont  56 filles et 78 garçons. 11 absences ont été enregistrées dans ce centre d’examen.  

 

Hervé M. Yotto

(Br Atacora-Donga)

 

 

 

L’Epp Ekpè-Kanhonou a accueilli le lancement officiel à Sème-Podji

Les candidats au Certificat d’études primaires (Cep), session de juin 2019 planchent depuis le mardi 11 juin 2019, sur toute l’étendue du territoire nationale. Dans la Commune de Sèmè-Podji, le top a été donné à l’école primaire publique de Ekpè-Kanhonou par Célestin Djivoh, premier adjoint au maire de la Commune. 348 candidats sont inscrits dans le centre et répartis dans 6 salles de composition. « Tout est fin prêt pour que l’examen se déroule dans de bonnes conditions », a confié Gaston Koto, chef centre de la région pédagogique des circonscriptions scolaires des Aguégués et Sèmè-Podji. Même son de cloche au niveau du premier adjoint au maire de la commune de Sèmè-Podji. Satisfait des dispositions prises pour un bon déroulement de l’examen, Célestin Djivoh a  prodigué des conseils aux candidats et à leurs parents. « Il n’y a aucun flottement que ce soit du point de vue de  la présence des responsables jusqu’aux élèves. Nous avons exhorté les candidats à garder tout le calme, le courage nécessaire à bien réfléchir, à ne pas s’agiter, à ne pas avoir peur et de bien travailler pour que le meilleur du Bénin sorte de la Commune. Pour les parents, c’est de poursuivre la tâche qu’ils ont toujours accompli et d’être à l’assistance de leurs enfants », a-t-il ajouté.

 

Léonce Adjévi

 

Un cas de maladie à Zakpo

Contrairement à ses camarades, la candidate Chimène Zettin n’a pas pu affronter les épreuves écrites du Certificat d’études primaires hier mardi 11 juin 2019. Elle s’est évanouie alors qu’elle composait en Est. Le chef centre, Augustin Kpénou, a donc autorisé son évacuation au centre de santé pour des soins intensifs. Ils sont au total 18.805 candidats dont 8674 filles et 10131 garçons qui vont à l’assaut de ce diplôme. Ils sont répartis dans 74 centres de composition dont 2 centres à besoin spécifique. Au centre de complexe scolaire Bohicon centre, 229  candidats composent sur 233 inscrits. Au centre de composition de Zakpo, on enregistre 6 absents sur les 367 candidats inscrits. En dehors des 7 cas d’absence enregistrés au centre de composition d’Atchonmè, Darius Bléo, le chef centre a confié que tout se déroule sans aucun incident majeur. A la fin de la première journée les candidats ont déclaré que les épreuves étaient abordables.

 

Gaétan Nato

(Br Zou-Collines)

 

 

Les autorités se réjouissent du bon déroulement de l’examen dans le Mono

L’examen du Certificat d’études primaires (Cep) a bien démarré mardi 11 juin 2019 sur le territoire national. Si dans le Couffo, c’est Aplahoué qui a abrite le lancement de la phase écrite, dans le département du Mono, c’est l’école urbaine centre de Comè qui a servi de cadre à celui de la phase écrite. Au lancement des épreuves, le premier responsable du département du Mono, Komlan Sèna Sèdzro Zinsou a prodigué de bons conseils aux candidats. Tout en se réjouissant de la bonne ambiance qui a régné tout au long de l’année académique, il a demandé aux candidats de bien lire les épreuves avant de les traiter. « C’est une grande joie qui m’anime après une année apaisée. Je salue la détermination du chef de l »Etat  qui a contribué pour ça. Je voudrais que les candidats travaillent afin que le premier du Benin soit du Mono. Le directeur départemental des enseignements maternel et primaire a félicité ses collaborateurs qui ont œuvré pour le bon démarrage de cet examen. Il a déclaré que 11916 candidats dont 6489 garçons et 5420 filles composent dans son département. Dans le Couffo, c’est Aplahoué qui a abrité les manifestations officielles de la phase écrite de ce Cep 2019. A cet effet le maire d’Aplahoué, Sylvain Dahouè accompagné du deuxième adjoint, du Chef de la 22e Région Pédagogique et son Conseil communal se sont dirigés ce matin du mardi 12 juin pour procéder au lancement des épreuves écrites de l’examen du Cep dans le centre d’examen de Dekpo. Selon le maire Sylvain Dahoué, le choix de ce centre n’est pas fait au hasard. C’est pour permettre d’abord aux autorités communales et celles de l’éducation d’aller au fin fond d’Aplahoué pour ces genres d’activités. Le maire a profité de l’occasion pour donner de bons conseils aux candidats. Quant au Chef de la Région Pédagogique 22 M. Augustin Yenou, le lancement a été fait dans de bonnes conditions au centre de Dekpo où 182 candidats dont 73 filles composent. Il a fait remarquer que le nombre de candidats diminue d’année en année, pour cela, il a lancé un appel aux parents d’élèves de faire le suivi de leurs enfants après les avoir inscrits pour les maintenir à l’école jusqu’aux examens. Après le lancement à Dekpo, la délégation a sillonné quelques centres d’examen pour voir s’informer des conditions de déroulement de l’examen.

 

Cocou Hounkpè (Br. Mono Couffo)

 

Mama Djibril Cissé met en garde contre la fraude à Gbégourou

Les épreuves écrites du Certificat d’études primaires (Cep),  session  unique juin 2019, ont été officiellement lancées dans le centre de composition de Gbégourou, Commune de N’dali  par le préfet du Borgou, Mama Djibril Cissé. Entouré du maire de la Commune hôte, Gaston Yorou et du Directeur départemental des enseignements maternel et primaire (Ddemp) Jcob Toudonou, l’autorité préfectorale a dans un premier temps rencontré les surveillants de salle pour les dernières consignes. A cette concertation, Mama Djibril Cissé a mis en garde les enseignants commis pour la surveillance des candidats, contre la fraude et autres tentatives de tricheries. « Respectez les consignes données à  cet effet ». Ensuite, il est allé rassurer les candidats en les mettant en confiance. Dans le patois du milieu, le préfet a déstressé les enfants enquêtes du premier diplôme  de leur cursus scolaire. « Ne soyez pas stressés. Surtout lisez er relisez l’épreuve qui vous a été soumise avant de commencer par la traiter.» a-t-il recommandé aux enfants. Le maire de N’dali, Gaston Gobi Yorou, a pour sa part souhaité que le département soit cette année parmi les meilleures au Bénin. « Le préfet et tous les membres de la Cad y compris les maires et les élus communaux et locaux  ont travaillé pour que ce vœu soit exaucé. A l’en croire, les parents d’élèves doivent également jouer leur partition en accompagnant leurs enfants au centre et en veillant sur ses mouvements. Par rapport aux statistiques des candidats qui composent le Cep au niveau du département, le Ddemp, Jacob Toudonou, a dévoilé qu’ils sont au nombre de 21237 Candidats soit 10.940 garçons et 10.297 filles. Ils sont  répartis dans 74 centres de composition. La particularité de cette année est qu’en plus les épreuves que nous connaissons, les candidats composent aussi la dictée même si elle n’est pas éliminatoire. Dans le département de l’Alibori, 33 centres de compositions sont aménagés pour accueillir  9.653 candidats  contre 10.030 l’année écoulée. Parmi eux  4.591 filles sont attendues, a annoncé Gounou Zimé Bio Taugouh le Ddemp de l’Alibori. Il faut signaler que c’est l’Epp/Banikoara centre qui a abrité le lancement dans ce département. 

 

Zéphirin Toasségnitché (Br Borgou-Alibori)

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok

TAGS: Actu Bénin
[Actu Bénin] Foot-Amical:Sessègnon fait gagner le Bénin
Fermer