Actu Bénin

[Actu Bénin] Brigades civiles à Parakou:Le maire Toko réinvente la sécurité

Cop24:Les négociations sur le climat avancent difficilement
X
Nouvelle annonce

Les Brigades civiles de sécurité sont  désormais opérationnelles sur le territoire de la Commune de Parakou. Les membres de cette organisation sécuritaire ont été officiellement  installés dans leur fonction par le maire, Charles Toko. C’était à la faveur d’une cérémonie qui a eu lieu,  dans la soirée du  mardi 14 mai 2019 à la mairie.

Garantir la sécurité des citoyens de la Commune de Parakou et de leurs  biens. C’est le leitmotiv du maire Charles Toko qui s’y attelle ardemment avec son conseil municipal. Dans cette dynamique, il a installé les brigades civiles de sécurité dans presque tous les quartiers de la cité du cheval. Bien que leurs activités avaient été suspendues, entre-temps par un arrêté du ministre de l’intérieur, le conseil municipal, au regard de l’insécurité galopante caractérisée par les viols, les vols, les assassinats, les cambriolages et les actes de vandalisme qui s’observent au quotidien à Parakou, a décidé  de prendre les taureaux par les cornes. Et c’est dans ce contexte que s’inscrit la relance des activités de ces brigades, à en croire les explications de Félix M’Pocha, Secrétaire général de la mairie. Ces derniers n’auront pas à se substituer à la police républicaine. « Il ne s’agit pas d’une brigade qui vient remplacer la police républicaine, ce n’est pas de ça qu’il est question. Mais au fait, ce sont des intermédiaires auprès de la police républicaine… », a-t-il précisé.Il a attiré l’attention des brigadiers sur la délicatesse de leur mission. Egalement, il a demandé aux autorités locales de veiller  au respect du cahier de charges afin que le travail se fasse  dans les règles de l’art. Quant aux citoyens, en sortant la nuit, ils doivent se munir désormais de leurs pièces d’identité, qu’ils soient à pied ou dans leurs véhicules. Dans l’accomplissement de cette mission citoyenne, les éléments de ces brigades ont été dotés d’une uniforme  Lacoste à l’effigie de la Commune et des lampes torches. Clément M’Po et Mouhamed Traoré Idrissou, respectivement chef-quartiers Albarika et Ladjifarani Petit père, ont salué  cet acte très attendu posé par l’autorité tout en appelant les populations à prendre leurs précautions pour ne pas avoir des ennuies avec ces brigades.

 

Zéphirin Toasségnitché

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok

TAGS: Actu Bénin, actualite, PODCAST
[Actu Bénin] Clément Gnonlonfoun plaide pour une cérémonie sans heurts
Fermer