Le Magazine de L'afrique - Business

[Le Magazine de L'afrique - Business] Cameroun : autoroutes bientôt opérationnelles

Inde-Afrique Les moyens d’une géo-économie
X
Nouvelle annonce

Afin de renforcer le réseau routier existant, le gouvernement camerounais a décidé la mise en œuvre d’un programme autoroutier qui reliera les quatre grands pôles économiques du pays : Yaoundé, Douala, Bafoussam et Kribi. Les premiers tronçons sont en voie d’achèvement.

Par Gérard Choisnet

Le projet de construction de l’autoroute Yaoundé-Douala représente une longueur de 196 km, pour un ouvrage en 2X2 voies, extensible à 2X3 voies par réservation centrale. Les travaux de conception et de réalisation ont démarré en octobre 2014.

La phase 1 Yaoundé-Bibodi, évaluée à pas moins de 345,8 milliards de F.CFA TTC, s’étend sur 60 km (PK 0-PK 60), non compris 25 km de voies de raccordement à la Route nationale 3. Le contrat des travaux a été signé en janvier 2014 avec la China First Highway Engineering Company (CFHEC), et le chantier a été visité le 8 février par le ministre délégué à la Présidence chargé des Marchés publics, Abba Sadou.

« Aujourd’hui, du fait de la partie non libérée, l’entreprise n’avance pas au rythme qui devrait être le sien », mais « ce projet important avance », déclarait le ministre. « Nous avons circulé sur 20 km qui sont totalement achevés. Les 20 km suivants sont également à un niveau élevé d’avancement » (terrassements en cours) et devraient être achevés avant fin 2018.

Sur les 20 derniers kilomètres de la phase 1, les travaux sont retardés par les problèmes de libération des emprises liés aux indemnisations, dont la procédure vient d’être accélérée. « Avec la saison sèche propice aux travaux routiers, nous avons bon espoir que la libération va suivre l’indemnisation…pour permettre à l’entreprise d’achever le chantier le plus près possible des délais contractuels qui en principe étaient en octobre 2018. » 

Le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, confirmait pour sa part le 20 février à Yaoundé que « entre maintenant et la semaine prochaine, un ordre sera signé par le Premier ministre sur l’indemnisation des résidents. » Une fois les emprises libérées, les travaux reprendront immédiatement, selon le chef de la mission de contrôle SCET Tunisie/Louis Berger, Hentati Riadh. D’ici 2020, la phase 1 de 60 km sera exploitable et reliée à la RN 3 existante.

Dressant les perspectives du secteur autoroutier, le ministre des Travaux publiques indiquait début février que « les avancés en 2018 seront : l’achèvement des travaux de la phase 1 de l’autoroute Yaoundé-Douala (Yaoundé – Bibodi); le lancement des consultations en vue de l’attribution en mode partenariat public-privé du marché des travaux de la phase 2 (136 km) avec les tronçons Bibodi – Edéa (PK 60 – PK 141 ; 81 km) et Edéa – Douala (PK141 – PK196 ; 55 km) ; l’achèvement des travaux et l’équipement du tronçon autoroutier Kribi-Lolabe (38,5 km + 4 km) avec des postes de péage et des aires de services ; le lancement des consultations en vue de la migration du contrat EPC en mode PPP ; et la production des rapports d’APS (avant-projet sommaire) des études en vue de la construction des autoroutes Douala – Limbé et intersection Yaoundé-Douala X Bafoussam-Bamenda».

La phase 2 Bibodi-Edéa-Douala de l’autoroute Yaoundé-Douala, dont les études d’APS sont en cours, est évaluée entre 733 et 771 milliards de F.CFA. Le consultant est SCET Tunisie.

L’autoroute Edéa-Kribi-Lolabé (130 km), reliant l’autoroute Yaoundé-Douala au complexe portuaire en eaux profondes en développement, est en construction sur sa section 1 Kribi-Lolabé, représentant 38,5 km d’autoroute en 2X2 voies (extensible à 2X3 voies) et 4,5 km de voies annexes.

Les travaux de cette 1ère section sont réalisés par la China Harbour Engineering Company (CHEC), le contrat EPC étant en cours de transformation en PPP avec concession sur 30 ans. La mission de contrôle est confiée au groupement Studi International (Tunisie)/Egis (France).

La réception provisoire de cette section est prévue pour juin 2018, pour un investissement estimé à 250 milliards de F.CFA (454 millions $, dont 85 % financés par China Eximbank et les 15 % restants représentant la contrepartie de l’Etat camerounais prise en charge par la CHEC dans le cadre du PPP).

La section 2 Edéa-Kribi de 92 km (2X3 voies), dont les études ont été réceptionnées en avril 2017, est évaluée à un peu plus de 500 milliards de F.CFA.

L’autoroute Douala-Limbé de 70 km (2X3 voies), est conçu comme prolongement de l’autoroute Yaoundé-Douala jusqu’à l’océan Atlantique. Les études d’APS, confiées au groupement Egis International/Egis Cameroun, sont attendues pour 2018.

L’autoroute de 180 km reliant Bafoussam puis Bamenda à l’autoroute Yaoundé-Douala, créera une liaison entre tous les pôles économiques du pays. Les études de faisabilité sont disponibles pour la section allant jusqu’à Bafoussam et se poursuivent pour la section Bafoussam-Bamenda.

Le contournement des grandes villes constitue en outre pour les autorités une préoccupation induite par le développement autoroutier, et trois études sont d’ores et déjà en cours. La voie autoroutière pour le contournement Est de Douala (47 km) est évaluée à 280 milliards de F.CFA sur la base de l’étude d’APS disponible, les études d’APD (avant-projet détaillé) étant en cours.

Les études préliminaires du contournement Est d’Edéa (18 km) sont disponibles et les études d’APD en cours. Pour le contournement de Yaoundé, quatre tronçons sont prévus ; les tronçons T1 (31 km) et T4 (10 km), où les études détaillées sont programmées courant 2018, sont prioritaires.

Le budget du ministère des Travaux publics pour l’exercice 2018 s’élève à 326 milliards de F.CFA, dont 262 milliards de budget d’investissement et 64 milliards de budget de fonctionnement.

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok

TAGS: African Business, Afrique centrale, Autoroutes, Bafoussam, Cameroun, Douala, Kribi, Le Magazine de L'afrique, Transport
[Le Magazine de L'afrique - Business] CDC Group et le Crédit Mutuel entrent dans Onomo Hotels
Fermer