Jeune Afrique Economie

[Jeune Afrique Economie] Maroc : après le boycott, les Eaux minérales d’Oulmès accusent le coup

Cap-Vert : une filiale d'Icelandair prend les commandes de la compagnie nationale
Le groupe des Eaux minérales d'Oulmès a connu une année difficile en 2018 à la suite du mouvement de boycott dont la marque phare Sidi Ali a été la victime. L'ensemble des agrégats financiers sont en baisse.

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

Télécharger l'Appli

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok