All

Trump profite de sa conférence de presse avec Theresa May pour régler ses comptes en direct

Trump profite de sa conférence de presse avec Theresa May pour régler ses comptes en direct
X
Nouvelle annonce

Mais jusqu’où ira-t-il dans la provocation ?

Donald Trump s’est surpassé lors d’une conférence de presse commune avec Theresa May (suivie de questions de journalistes) !

Il n’a pas encore critiqué la couleur du chapeau que portait la Reine lundi, ni l’aspect ridicule des “royal corgies” (chiens courts sur pattes qu’affectionne sa gracieuse majesté), mais la conférence de presse n’était pas finie au moment où je rédigeais ces lignes.

Donald Trump y a déjà affirmé que “le Brexit doit advenir et il adviendra”, et que toutes les options commerciales sont sur la table avec le Royaume-Uni.

Voilà pour le “classique”

Mais il adresse ensuite un message qui s’adresse à tous les européens : “Les partenaires de l’OTAN doivent amplifier leurs dépenses d’armement et de défense.”

Puis au Mexique : “Faites ce qu’il faut pour arrêter cette invasion massive de migrants !”

Il a ensuite enchaîné sur de l’inédit : “Le maire de Londres (Sadiq Khan) fait du très mauvais boulot” et le potentiel futur Premier ministre Jeremy Corbyn (en cas de législatives anticipées) “présente plusieurs aspects négatifs“.

Une ingérence aussi franche et assumée dans la politique intérieure du Royaume-Uni, c’est du jamais vu !

Mais c’est du Trump pur jus.

Pour Trump, le prochain Premier ministre britannique, ça devrait être Boris Johnson !

Soyez le premier informé des dernières news de La Bourse au Quotidien directement dans votre boîte mail

L’article Trump profite de sa conférence de presse avec Theresa May pour régler ses comptes en direct est apparu en premier sur La Bourse au Quotidien.

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok

TAGS: A LA UNE, Donald Trump, Jeremy Corbyn, mexique, Royaume -Uni, Sadiq Khan, Theresa May
Scandale BP-Franck Timis au Sénégal : Aliou Sall contre-attaque (déclarations)
Fermer