All

Télécoms : après Londres, Airtel Africa attendue ce mardi à la Nigerian Stock Exchange

X
Nouvelle annonce
Airtel Africa, filiale du groupe télécoms indien Bhari Airtel, entame son introduction, ce mardi, à la NSE, la bourse du Nigeria. L’IPO portant sur 4,4 milliards annoncée la semaine dernière a été reportée sur instruction des régulateurs de la NSE. Elle intervient une semaine après les premiers pas de l’opérateur à la bourse de Londres.

Après la bourse londonienne, la cotation secondaire à la bourse du Nigeria avait été planifiée pour le 5 juillet. Cependant, la bourse l’a reportée à une date ultérieure pour s’assurer que la société de télécommunications a répondu à ses exigences. Le groupe indien Bharti Airtel a en effet proposé il y a deux semaines des actions de son unité africaine via une introduction en bourse à Londres, laquelle devrait être suivie d’une introduction au Nigeria Stock Exchanges (NSE), son plus grand marché en Afrique. La date de l’IPO à la NSE a été finalement fixée ce mardi 9 juillet et elle porte sur 4,4 milliards de dollars. A la bourse de Londres, l’offre finale comprenait 744 millions de nouvelles actions, fixant la taille de l’opération à 595 millions de livres sterling et la capitalisation boursière initiale à environ 3,1 milliards de livres sterling, a annoncé la société.

En Afrique, Airtel comptait plus de 94 millions de clients en 2019, faisant de lui le quatrième opérateur du Continent après MTNVodafone et Orange. La société implantée dans plusieurs pays africains a réalisé 2,68 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018. Au cours de l’année dernière. Airtel Africa Ltd a annoncé une levée de fonds de 1,25 milliard de dollars auprès de six investisseurs mondiaux. Il s’agit notamment de SoftBank Group, Warburg Pincus et Temasek Holdings (Private) Ltd. Des fonds destinés à la réduction de la dette existante du groupe d’environ 5 milliards de dollars, mais aussi à développer ses activités en Afrique.

La Tribune Afrique

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok

TAGS: Tic & Telecoms
Le fonds Africa 50 ouvre ses assemblées générales à Kigali sur le thème des TIC et de l’innovation
Fermer