All

Près de 2000 opérateurs économiques et 30 Etats représentés à Casablanca

Près de 2000 opérateurs économiques et 30 Etats représentés à Casablanca
X
Nouvelle annonce

Démarré le 14 mars 2019, les travaux de la 6ème édition du forum ‘'Afrique développement'' organisé par le groupe Attijariwafa Bank, ont pris fin, vendredi 15 mars 2019, à Casablanca (Maroc).
‘'Quand l'Est rencontre l'Ouest'', c'est le thème principal retenu pour cet évènement économique qui a connu la présence de près de 2000 opérateurs économiques et les représentants de 30 Etats.
Dans leurs rangs, on note d'importants acteurs économiques, institutionnels et hommes d'affaires venus pour les rendez- vous B to B et aussi pour les B to G.
Ouvrant officiellement les travaux du forum, le président sierra léonais, Julius Maada Bio, a souligné que l'intégration économique africaine est devenue plus qu'une nécessité, une urgence afin de développer des échanges intra-africains, et de capitaliser les potentialités et énergie de l'Afrique.
Pour lui, les taux actuels de coopération et d'échanges intra-africains sont très faibles ; 15% à peine, alors que celui des échanges avec les autres continents est estimé à 80 voire 95%.
Le Président directeur général du groupe Attijariwafa , Mohamed El Kettani, a salué la présence des différentes autorités au Maroc, le président sierra léonais en particulier et tous les ministres.
La situation selon lui, est assez claire. « […] Si l'économie mondiale a connu une phase d'expansion en 2018, le monde semble être entré à nouveau dans une phase d'essoufflement et d'incertitude grandissante », a-t-il déclaré avant d'ajouter que l'escalade des tensions commerciales, les interrogations autour de la croissance en Asie ou du Brexit, semblent être à l'origine de nouvelles révisions à la baisse des rythmes de croissance économique et du commerce mondial par les institutions mondiales.
Pour pallier cela, il invite l'ensemble des Africains à une meilleure « intégration économique afin de libérer davantage les énergies créatrices de richesse et de valeurs ».
Pour Mohamed El Kettani, ce forum joue un important rôle dans la facilitation de l'intégration économique, commerciale du continent africain avec plus de 7500 opérateurs économique mobilisés depuis sa création en 2010, et 17.000 rendez-vous B to B pour une participation remarquable de 36 pays.
L'une des personnalités ayant marqué de leur présence la 6ème édition du Forum africain de développement, est le président de la Commission de l'Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), Abdallah Boureima. Ce dernier a présenté à l'assistance, l'histoire, l'évolution et le bilan de son institution. Il n'a pas manqué de rappeler les objectifs, les ambitions économiques et les atouts de ce regroupement économique et sous-régional, de même que son rôle dans la création de valeurs au sein de l'Union.
Selon lui, l'Uemoa demeure un exemple typique d'intégration et de coopération économique en Afrique.
Le Forum africain pour le développement pourrait-on dire, est devenu au fil des années, un rendez-vous incontournable, une plateforme de référence en faveur du dialogue, de la promotion de l'investissement et du commerce intra africain.
"Accélérer l'intégration régionale" ; "accroître la création de valeur" ; "stand up for african women entrepreneurs" ; et "les jeunes prennent la main", sont entre autres les thématiques développées lors des assises de Casablanca en raison des enjeux actuels et des opportunités de développement du continent.
Pour cette édition, un grand espace est réservé aux opérateurs économiques et hommes d'affaires pour les rencontres B to B, et près de 4000 rencontres sont prévues.
Le représentant du groupe Attijiriwafa Bank au Bénin, le directeur général de la CBAO Bank, Haidara Abas, a conduit une délégation d'opérateurs économiques béninois constituée d'une dizaine d'hommes d'affaires ayant fait leurs preuves dans divers secteurs d'activités économiques du pays.
Il est organisé en marge du Forum Afrique pour le développement, un marché de l'investissement animé par huit pays qui font la promotion des opportunités d'investissement, de tourisme, de divers produits ‘' Made in Africa''. Ces pays présents au marché de l'investissement sont autorisés à présenter leur plan de développement afin de bénéficier de l'appui des investissements africains, asiatiques, américains et européens au forum.
L'édition 2019 du Forum africain pour le développement a pris fin par une grande cérémonie de remise des trophées de la coopération sud-sud afin de récompenser les meilleures entreprises africaines qui contribuent au développement des échanges intra-africains.
D'autres trophées ont été décernés pour récompenser l'ambition et le dynamisme des jeunes entrepreneurs africains qui émergent malgré les vents contraires.
Au nombre des 30 Etats ayant pris part à ce forum, figure le Togo, le Sénégal, le Mali, la Sierra Léone, l'Ethiopie.
Les autorités béninoises n'ont pas marqué de leur présence, cette rencontre.

F. Aubin AHEHEHINNOU

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok

TAGS: beninecho
United oil et Gas Plc veulent exploiter du pétrole au Bénin
Fermer