La Bourse au Quotidien

[La Bourse au Quotidien] Plan de trade : attention à la guerre commerciale !

Plan de trade : attention à la guerre commerciale !
X
Nouvelle annonce

Quartier financier de Hong-Kong

La saison des résultats bat actuellement son plein et c’est la microéconomie qui prévaut dans l’esprit des investisseurs. Attention tout de même car les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine vont se poursuivre cette semaine, avec potentiellement un accord de principe, voire une prolongation de la trêve repoussant la mise en place des taxes douanières.

Rien n’est cependant acquis, d’autant qu’il est désormais certain que Donald Trump et Xi Jinping ne se rencontreront pas avant début mars.

Au milieu de tout ce micmac politico-économico-médiatique, il n’en demeure pas moins que les indices boursiers restent fidèles à eux-mêmes en suivant des schémas graphiques parfaitement définis, schémas qui apparaissent une fois le travail de cadrage préliminaire effectué.

Se positionner sur le marché boursier chinois est aisé, à la portée d’un simple « clic » et pour peu que l’on utilise des trackers comme l’Amundi ETF China-B (LU1681044050 -CC1U). A titre d’information, cet ETF a pour objectif de répliquer l’évolution en euro de l’indice MSCI China H et permet une exposition à près de 50 des plus importantes valeurs du marché chinois cotées à Hong Kong, en une seule transaction. Il est coté sur Euronext Paris, en dollar et donc normalement disponible chez tous les brokers de France et de Navarre.

Le cadrage de ce lundi montre une série de supports et de résistances qui indiquent en fait les zones choisies par les grosses mains pour intervenir.
graphe - tracker Amundi ETF China-B

Parfaitement visible, le support majeur (en vert) correspond au report de l’amplitude (les flèches bleu foncé verticales) entre la résistance majeure (en rouge) – qui correspond quant à elle aux « plus hauts » – et le plus bas de 2016 (en violet).

Le tracker Amundi ETF China-B pourrait toucher les 343,5 $

Début 2019, le tracker a entamé un rebond en prenant une nouvelle fois appui sur la zone de support majeure (la pastille orange), et en passant aux niveaux intermédiaires, on s’aperçoit que les cours « bougent » selon des amplitudes (les flèches bleues verticales + « boîtes » oranges) et que la résistance « R » de cette première boîte est actuellement testée.

L’encart qui permet de zoomer sur les dernières bougies de la vue journalière nous offre une vue assez schématique de la façon dont les choses se passent dans la réalité : quand le segment (les pointillés bleus) de la résistance intermédiaire (« R ») est touché, les prix sont impitoyablement et systématiquement renvoyés à la baisse (les 5 flèches rouges).

Bref, la manière dont les négociations entre les Etats-Unis et la Chine vont être conduites cette semaine devrait réveiller le tracker et lui permettre de sortir de sa « boîte » actuelle.

Dans l’immédiat, l’indicateur de tendance (MACD) de la vue journalière est baissier (la pastille orange). En cas de signal positif, nous pourrons prendre position pour viser un premier objectif de 343,5$, soit le segment « O » qui correspond à un décalage d’amplitude et à la résistance de la « boîte » immédiatement supérieure.

Bonne semaine à tous,

Gilles,

Soyez le premier informé des dernières news de la Bourse au Quotidien directement dans votre boîte mail

L’article Plan de trade : attention à la guerre commerciale ! est apparu en premier sur La Bourse au Quotidien.

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok

TAGS: Amundi ETF China-B, Analyses indices, Asiatiques - Asie/pacifique, Chine, guerre commerciale, indice MSCI China H, La Bourse au Quotidien
[La Bourse au Quotidien] Vallourec rechute, et ça n’a pas grand chose à voir avec le “WTI” (le pétrole américain)
Fermer