All

Législatives du 28 avril 2019 : Amoussou appelle le Couffo à voter l’Up

X
Nouvelle annonce

Bien qu'il ne soit pas en lice pour les Législatives du 28 avril 2019, Bruno Amoussou n'entend pas rester en marge du déroulement de la campagne électorale. C'est pourquoi, le week-end écoulé, il a parcouru toutes les communes de ce département, invitant les populations à voter pour le parti Union progressiste.

Le département du Couffo fait désormais partie des fiefs incontestés du parti Union progressiste. Cela, grâce au président Bruno Amoussou qui, le week-end écoulé, a pris son bâton de pèlerin pour aller à la rencontre de ses frères et sœurs des 11ème et 12ème circonscriptions électorales. Au total, six communes ont été sillonnées par l'ancien président de l'Assemblée nationale et natif de la région. Il s'agit de Dogbo, de Toviklin, d'Aplahoué, de Klouékanmè, de Djakotomè et Lalo. En langue locale adja, le président de l'Union progressiste a sensibilisé ses vis-à-vis sur la pertinence de la réforme du système partisan, le rôle joué par son parti et ses ambitions pour le Bénin. A l'en croire, l'Union progressiste est un parti national qui a absorbé plus de 80 partis. Elle ambitionne de conquérir et d'exercer le pouvoir d'Etat. Et cela passe d'abord par les Législatives du 28 avril 2019. C'est pourquoi, il a invité tout le département du Couffo à plébisciter la liste de l'Up afin de lui permettre d'avoir une majorité confortable à l'Assemblée nationale et de légiférer en vue d'un mieux-être des populations. Car, a-t-il dit, les Progressistes inscrivent leur combat dans une orientation qui professe la réduction des inégalités devant l'éducation, la santé, le logement, le travail, la culture, etc… De même, ils entendent s'investir dans la préservation de l'environnement et la promotion d'un développement durable. La réduction de la hiérarchie des revenus, le développement des services sociaux de base, y compris l'accès universel aux services de l'économie numérique, focaliseront leurs attentions à l'hémicycle. Ainsi, en permettant à l'Union progressiste de rafler les six députés en jeu dans les 11ème et 12ème circonscriptions électorales, les populations du Couffo vont accélérer le développement du pays. « L'Up son leitmotiv est aimer le peuple et le servir, promouvoir une gouvernance éthique assise sur des valeurs humaines, aider les femmes et les jeunes à sortir de la misère par le travail et la solidarité, œuvrer sans relâche pour le progrès économique et social, privilégier le producteur dans la répartition des revenus et défendre la démocratie et l'Etat de droit », a-t-il justifié.

De sages conseils aux sages
Cette sortie a été également une occasion pour le président Bruno Amoussou de réagir par rapport à l'actualité politique où certaines personnalités politiques, et pas des moindres, prennent des initiatives visant à troubler l'ordre public. Selon le président de l'Union progressiste ces agissements n'honorent point le Bénin. Les sages, a-t-il dit, peuvent avoir des revendications. C'est possible ! Les sages peuvent ne pas être d'accord. C'est possible ! Les sages manifestent leur désaccord comme des sages. Un sage sait comment il revendique. Il revendique comme un sage. Un sage sait comment il exprime ses préoccupations. Il les exprime comme un sage. Un sage sait comment on parle en public. Parce qu'il sait que ce qu'il dit en public doit être parole de sage.
Pour ce périple, Bruno Amoussou avait à ses cotés les candidats de l'Union progressiste dans le Couffo dont Jocelyn Dégbey.

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok

TAGS: ACTU, EDITO
Législatives 2019 : Benoît Kouassi démissionne de l’Usl et quitte la politique
Fermer