All

Défaite en quart de finale face au Sénégal: Les Ecureuils quittent la CAN dans la gloire

Défaite en quart de finale face au Sénégal: Les Ecureuils quittent la CAN dans la gloire
X
Nouvelle annonce

Les Ecureuils du Bénin n’iront pas plus loin que l’étape des quarts de finale. En effet, inattendus, les hommes de Michel Dussuyer qui ont surpris la famille du football africain ont vu leur beau rêve s’achever devant leurs homologues du Sénégal, ce mercredi 10 juillet 2019, au stade du 30 juin de Caire (Egypte), à l’issue du premier quart de finale de la 32e édition de la coupe d’Afrique des Nations. Combatifs en première mi-temps (0-0), ils ont perdu la seconde suite un but d’Idrissa Gana Gueye. Battus (1-0), Stéphane Sessègnon et ses coéquipiers sortent de la compétition la tête haute.

Habitués aux matches nuls (4 en quatre matches), les Ecureuils mobilisés devant leur camp n’y sont pas parvenu cette fois. Face aux Lions du Sénégal, ils ont courbé l’échine (1-0). Mais avant, ils ont réussi à contraindre les hommes d’Aliou Cissé à la neutralité (0-0) à l’issue de la première période. Et ce, malgré les multiples occasions que Sadio Mané et ses coéquipiers ont eues. Puisque, annoncée favorite, c’est la sélection sénégalaise qui a tenu son rang en possédant le ballon. Mais, une possession stérile. Ceci dû au respect strict du schéma mis en place par le sélectionneur Michel Dussuyer. Barazé, sur le côté droit se voit régulièrement couvrir par Adihou et Soukou tandis que Imorou, lui, obtient l’appui de Poté et de Verdon. Le tout, soutenu par Stéphane Sessègnon et Adéoti qui jouent bas. Un schéma qui n’a pas permis au Bénin de s’offrir de véritables occasions durant la première période où, les Ecureuils n’ont tiré une seule fois au but sans succès. Mais, ledit schéma permet à Dussuyer et ses hommes de rentrer aux vestiaires avec le 0-0, qui visiblement donne plus de confiance aux vainqueurs des Lions de l’Atlas aux tirs aux buts lors des huitièmes de finale.

La remobilisation des Lions du Sénégal

Obligés de jouer, les Sénégalais ont abordé le second round en pressant haut. Ainsi, les Ecureuils privés de Khaled Adénon dans la défense se sont oubliés un tout petit peu. Ils prennent un but non validé par la VAR pour position irrégulière de Sadio Mané à la 54e minute. Toujours menaçant, les hommes d’Aliou Cissé obtiennent l’ouverture du score à la 70e minute. Idrissa Gana Gueye a profité de la passivité de la défense des Écureuils pour inscrit l’unique but de partie. Le score aurait pu être aggravé si Sadio Mané n’avait pas été signalé à nouveau hors-jeu par la VAR à la 74e minute. Dans la foulée, Oliver Verdon écope d’un carton rouge. Le Bénin qui aurait mené dès la 48e minute du jeu (sublime grand pont côté droit de Soukou sur Koulibaly trouve Poté dont la reprise a été captée par le gardien) quitte donc la compétition seulement après une défaite. Vainqueur du Bénin, le Sénégal croisera en demi-finale, le gagnant du match Madagascar-Tunisie qui aura lieu ce jeudi 11 juillet. Ce sera le dimanche prochain.

Ils ont dit

Michel Dussuyer, sélectionneur des Ecureuils du Bénin
« Les garçons doivent être fiers de leur parcours au Caire

« C’était un grand challenge. Après avoir joué les majors d’Afrique, nous tombons devant le Sénégal. Ce soir, je suis heureux pour mes garçons. Je voudrais féliciter mes joueurs pour l’état d’esprit développé encore ce soir. Les garçons doivent être fiers de leur parcours au Caire. Ils ont rendu fiers les Béninois. Pour ce qui me concerne, je me réjouis du travail abattu. Partout où je suis passé j’essaie de construire quelque chose. Je regarde vers l’avant surtout que mon contrat est en cour.»

 

Aliou Cissé, entraineur des Lions du Sénégal
« Le Bénin est une équipe difficile »

« L’équipe béninoise est difficile à manœuvrer. Nous avons eu l’occasion de marquer très vite. Mais le Bénin est une équipe difficile. Notez que le Cameroun n’a pas réussi à marquer un but à cette formation. Nous sommes heureux de la victoire. Ce groupe est ensemble depuis des années. C’est groupe de joueurs professionnels et ils se gèrent bien. Nous allons continuer la compétition et après on fera le point.»

Anselme Houénoukpo, depuis Caire (Egypte)

 

Défaite des Ecureuils en quart de Finale de la Can Egypte 2019
Les supporters satisfaits, encouragent le 11 national

Le douzième homme des Ecureuils n’est pas resté en marge du premier quart de finale disputé par les poulains de Michel Dussuyer à la Can Total Egypte 2019. Entre admiration et frustration, les supporters qui ont suivi les 90 munîtes de cette belle confrontation face au Sénégal, au Stade Général Mathieu Kérékou, sont repartis très fiers de leur équipe, malgré la défaite par 1-0.

L’hymne national a retentit au terme des 90 minutes du match Sénégal-Bénin. Malgré la défaite des poulains de Dussuyer, les visages des supporters sont restés souriants, confiants et très fiers de la prestation des Ecureuils à la Can Total Egypte 2019. Le soulagement d’un match très satisfaisant pour ces hommes, femmes et enfants plongés dans un mélange de sentiments au cours du temps de jeu. Certains assis et sirotant quelques boissons de la Sobebra, d’autres debout sur leur moto ou adossés aux véhicules, ruminaient leur colère suite aux assauts sénégalais menés par le redoutable Sadio Mané, et jubilaient face aux bonnes prestations des Ecureuils. Malgré le silence de cimetière survenu après le but sénégalais (69ème minute par Gueye), les ovations n’ont pas manqué d’accompagner les bonnes actions de Poté (sur son but manqué à la 47ème), le but refusé de Cébio Soukou et surtout, la sortie d’Olivier Verdon (83ème minute) sur carton rouge, pour saluer son bravoure. Pour eux, les Ecureuils du Bénin auront été braves face aux Lions de la Téranga, même s’il manquait quelques actions qui auraient pu emballer le match. Au final, les supporters béninois n’ont rien regretté de cette confrontation qui marque la fin du parcours des Ecureuils à la Can Total Egypte 2019. Au coup de sifflet final de l’arbitre algérien, place a été faite aux fanfares, cymbales et tambours pour célébrer en cœur la prestation des vaillants Ecureuils et surtout, leur offrir un accueil triomphant à leur arrivée au Bénin.

Rastel DAN

Les supporters des Ecureuils apprécient

Victor Tonakpon Matro
« Nous sommes venus de très loin.. Le combat n’est pas terminé »
« Nous sommes venus de très loin. C’est pour une première fois que l’équipe nationale de football ait atteint ce niveau dans la compétition africaine. Si pour une première fois, notre pays se fait éliminer en quart de finale, je crois que c’est de bonne guerre. Les gars ont donné le meilleur d’eux même pour arriver à ce niveau. Nous allons nous contenter de ce résultat et nous préparer à accueillir ces ambassadeurs béninois, dès leur retour. Le combat n’est pas terminé. Il se poursuit et la prochaine fois, Dieu et les mânes de nos ancêtres seront de leur côté et ils iront plus loin. On ne se lève pas un matin pour livrer ce que les gars ont fourni comme efforts. Ceci se prépare durant de longue date. Tout le staff technique et les autorités à divers niveaux doivent tirer leçon de cette compétition et s’engager dans une dynamique qui puisse leur permettre à la suite de faire notre bonheur. Je me dois de remercier le Ministre des sports et de la culture, et tous les Béninois de bonne volonté qui l’ont accompagné au Caire. A leur retour, ils doivent organiser une sorte de forum où chaque Béninois s’offrira l’occasion de lui dire là où ça a marché ou non, afin que pédagogiquement il puisse s’engager à ce que les choses aillent pour le mieux ».

Miss Espoir
« Merci à ces joueurs qui nous ont fait rêver.. Je suis fière »
« C’est comme si on a gagné la Can. Personne ne s’attendait à ce que le Bénin soit à cette étape de la compétition. Pour moi, c’est une réussite. Merci à ces joueurs qui nous ont fait rêver. Nous avons rêvé et je suis fière. Je ne suis pas triste. Cette année, nous avons marqué l’Afrique et je suis sûre que nous irons à la coupe du monde, très prochainement. Je ne reproche rien aux joueurs. J’invite juste le peuple béninois à être plus sérieux. Il y a eu trop d’agitation sur la toile. Les joueurs ont assuré, le Maroc nous a regardé joué et pour moi, même sans la coupe, on a gagné la Can »

Didier Aboha
« Nous n’avions pas eu la chance mais… Bravo aux Ecureuils»
« Je pense que les joueurs ont fait de leur mieux. Juste que nous n’avions pas eu la chance mais, nous devons prier à ce que tout aille bien, les fois à venir. Bravo aux joueurs, bravo au staff, bravo à tous les acteurs ».

Yanelle Loko
« Ils se sont battus comme des rois »
« Je suis satisfaite de la prestation des Ecureuils. Ils se sont battus comme des rois. Le bastion défensif est resté solide et sans reproche. Personne n’est infaillible mais il les joueurs n’ont pas démérité. Nous allons les accueillir à bras ouverts et les encourager pour une meilleure prestation, les fois à venir »

Charles Thierry Houènoudé
« Bravo et que la lutte continue »
« Nous avons suivi le match avec beaucoup d’intérêt. Nous ne pourrons que féliciter les joueurs qui, pour une première fois à la Can, ont fini à l’étape des quarts de finale. Bravo et que la lutte continue pour la nouvelle Can. L’équipe sénégalaise était à leur portée mais, ce n’est qu’un jeu et le meilleur a gagné. On ne peut que les encourager »

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok

TAGS: Défaite en quart de finale face au Sénégal, Slide
Concours « Meilleurs dessins d’enfants édition 2019 »: Le PAM récompense les cinq premiers
Fermer