La Nation

[La Nation] Conflits récurrents entre éleveurs et agriculteurs: Les députés aguerris pour le vote d’une loi efficace

 Conflits récurrents entre éleveurs et agriculteurs: Les députés aguerris pour le vote d’une loi efficace

Les parlementaires se sont imprégnés, ce mardi 13 février, du contenu de la proposition de loi portant code pastoral en République du Bénin actuellement sur leur table.C’est à la faveur d’un séminaire organisé par la commission du Plan et de la Production de l’Assemblée nationale, en partenariat avec l’Association nationale des organisations professionnelles d’éleveurs de ruminants (Anoper).

Le Parlement s’engage désormais à doter, dans les tout prochains jours, le Bénin d’une loi subséquente qui promeut une collaboration pacifique entre éleveurs et agriculteurs. Cet engagement a été pris, ce mardi 13 février, au détour d’un séminaire auquel ont pris part les députés pour s’imprégner du contenu de la proposition de loi portant code pastoral en République du Bénin initiée par leurs collègues Eric Houndété et Robert Gbian. L’atelier parlementaire a été organisé en partenariat avec l’Association nationale des organisations professionnelles d’éleveurs de ruminants (Anoper). Il a surtout regroupé les députés membres de la commission du Plan et de Production en charge de l’étude du texte.
Pour le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Eric Houndété qui a ouvert les travaux, la pertinence de l’organisation de ce séminaire n’est plus à démontrer. Car, selon lui, la question de la transhumance pastorale est préoccupante. Eric Houndété en veut pour preuve l’actualité, ces derniers jours, qui fait état de conflits souvent sanglants entre éleveurs et agriculteurs notamment dans les départements de l’Ouémé, du Plateau et du Zou. Une minute de silence a d’ailleurs été observée en mémoire de tous les citoyens qui ont trouvé la mort dans ces scènes de violence. Ce séminaire vise à sensibiliser les parlementaires sur les défis liés à la cohabitation des activités agricoles et pastorales dans l’espace rural au Bénin, souligne-t-il.
« A cause des dégâts causés à leurs cultures par les animaux, des vols de leurs récoltes, ou des vols de bétail, les relations entre agriculteurs et éleveurs transhumants ont été de tout temps tendues », déplore Eric Houndété. Ces problèmes se posent avec acuité chaque année, malgré les efforts faits par l’Etat béninois en la matière. Et aussi, en dépit de l’existence de la loi n° 87-013 du 21 septembre 1987 portant réglementation de la vaine pâture, de la garde des animaux et de la transhumance en République du Bénin. « C’est dire donc que le cadre juridique et institutionnel actuel s’avère inopérant pour encadrer efficacement la conduite des activités pastorales et les relations entre éleveurs transhumants et agriculteurs dans notre pays », poursuit le premier vice-
président de l’Assemblée nationale. Il est plus que nécessaire que l’Assemblée nationale, souligne Eric Houndété, soit sensible à la réalité des terroirs limités, à la légitime aspiration des uns à récupérer leurs terres et à protéger leurs champs de culture, et des autres à se garantir des couloirs de passage, un lieu de pâturage, et surtout face à la nécessité d’un meilleur encadrement juridique et institutionnel des relations éleveurs-agriculteurs au Bénin. Il plaide pour l’adoption rapide de la proposition de loi portant code pastoral en République du Bénin afin de permettre à notre pays de faire une avancée notable dans la prévention et le règlement des conflits éleveurs-agriculteurs. Le président de la commission du Plan et de la Production recommande également des actions législatives urgentes pour mettre fin aux scènes d’une rare violence qui s’observent sur le terrain entre ces deux acteurs du monde rural.
Le Parlement devra vite prendre ses responsabilités et jouer sa partition pour inverser la tendance, insiste Jean-Michel Abimbola. Un engagement qui fait exulter le président de l’Anoper. Alfa Tidjani Aboubakar se dit très fier des députés de la septième législature qui ont décidé de prendre le taureau par les cornes à travers ce séminaire. Lequel a été meublé de plusieurs communications présentées par des experts du domaine.

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

Télécharger l'Appli

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok