All

Ama Okyere (Ecobank) : « La technologie est un moyen d’arriver à notre but »

X
Nouvelle annonce

Ecobank est arrivée en tête du classement des établissements financiers les plus réputés d’Afrique. Nous avons rencontré Ama Okyere, directrice marketing du groupe, qui nous confie ce que représente la banque pour les Africains.

Par la rédaction

Pourquoi Ecobank domine le classement cette année, d’après vous? 

Ecobank s’est donné une mission : celle de favoriser l’intégration financière et l’inclusion en Afrique. Comme Ecobank est la banque panafricaine par excellence, toutes les parties prenantes ont la même volonté de contribuer à la croissance et au développement de l’Afrique.

La banque veut encore améliorer l’expérience client. Les activités de marketing sont au coeur de ce processus car nos clients ont directement accès à nos propositions de valeur sur leurs appareils électroniques.

Parallèlement, la numérisation de nos activités, menée par le directeur général de notre groupe, Ade Ayeyemi, a permis à tous nos clients, de mieux prendre la mesure de l’impact de la banque. Les clients voient concrètement ce que fait la banque directement sur leur mobile, leur tablette ou leur ordinateur portable.

L’agence de communication et de stratégie de marque avec laquelle nous travaillons, Brand Communications, nous a aidés à formuler et communiquer notre message. 

Vous avez l’objectif d’atteindre 100 millions de clients d’ici cinq ans. Qu’est-ce que cela signifie pour l’équipe marketing ? 

Nous voyons la technologie comme un moyen d’atteindre notre but, qui est de stimuler la croissance économique en Afrique. On utilise les banques différemment aujourd’hui et on n’a plus besoin d’être titulaire d’un compte pour accéder aux services proposés par Ecobank.

Le chiffre de 100 millions regroupe les différents types de clients qui peuvent désormais utiliser nos solutions sur nos plateformes numériques. 

La banque veut encore améliorer l’expérience client. Les activités de marketing sont au coeur de ce processus, car nos clients ont directement accès à nos propositions de valeur sur leurs appareils électroniques. 

Quels messages doit transmettre la banque pour attirer de nouveaux clients ? Faut-il être accessible, digne de confiance ? 

L’expérience utilisateur est une composante essentielle de l’expérience client, mais une banque gère l’argent des gens et ils doivent donc avoir confiance en nous. Nous nous sommes fixé une mission et les gens y sont sensibles.

Notre credo panafricain nous différencie, il est notre marque de fabrique. Bien sûr, il est important de refléter les tendances culturelles contemporaines mais le fait que nous soyons attachés au développement de l’Afrique et que nous disposions du réseau nous permettant de jouer un rôle actif nous a valu la confiance de nos clients. 

Vous proposez différents services : banque des particuliers, banque de grande clientèle et d’investissement, private banking… Votre approche marketing est-elle différente pour chacun de ces segments ? 

Le message est le même mais le contexte est différent. Nous voulons tous une part de la prospérité et une banque qui offre un meilleur accès à cette prospérité est un grand atout.

Qu’il s’agisse de rendre les services bancaires plus accessibles aux particuliers, de proposer aux PME de nouveaux outils pour accélérer leur expansion ou de faciliter le commerce transfrontalier et les mouvements de capitaux sur le continent pour les grandes entreprises et les investisseurs, l’essentiel est de donner davantage de moyens aux clients. En tant que véritable banque panafricaine, c’est précisément ce que nous faisons.

*Ama Okyere est la directrice marketing du groupe Ecobank 

Cliquer pour lire la publication originale sur le site de l'auteur.

La majorité des publications de ce site provient d'autres sites dont les contenus sont relayés. Leurs auteurs et les sources d'origine sont précisés à chaque fois. Par ailleurs, en continuant votre session, vous acceptez que nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.Ok

TAGS: Aftique, Ama Okyere, Décideurs, Ecobank, Etablissements financiers, Mercredi 17 juillet 2019
Cotonou face à la pénurie de transports
Fermer